Le gouvernement élimine la taxe sur le soleil et reconnaît le droit à l’autoconsommation sans frais ni charge

impuesto el sol

Le Conseil des ministres a approuvé aujourd’hui un décret-loi royal relatif aux mesures de lutte contre la pauvreté énergétique, qui élimine la taxe imposée aux consommateurs indépendants pour l’énergie produite et consommée dans leur propre installation, connue sous le nom de ‘impuesto al sol’ (taxe sur le soleil). C’est une mesure qui avait déjà été annoncée. Le gouvernement a décidé d’éliminer, en outre, d’autres obstacles qui, à son avis, rendaient la tâche difficile et décourageaient la mise en œuvre de l’autoconsommation d’électricité en Espagne.

Parmi les mesures exposées par la ministre de la transition écologique, Teresa Ribera, lors de la conférence de presse après le Conseil des ministres, figurent la simplification des procédures bureaucratiques et techniques relatives aux installations d’autoconsommation et l’élimination de l’obligation d’enregistrer celles qui n’excèdent pas 100 kilowatts (KW) dans le registre administratif des installations de production d’énergie électrique.

impuesto al sol

Il reconnaît également le droit à l’autoconsommation partagé par un ou plusieurs consommateurs, ce qui permettra d’exploiter les économies d’échelle, ainsi que le droit d’autoconsommé électricité sans frais ni charge. C’est précisément ce que prétendait la CNMC, à savoir un examen approfondi de l’autoconsommation électrique.

Selon le ministère de la transition écologique, le développement de l’autoconsommation garantit aux consommateurs l’accès à des alternatives moins chères et plus respectueuses pour la planète, contribue à réduire les besoins du réseau électrique, génère une plus grande indépendance énergétique, réduit les émissions de gaz effet de serre et crée des emplois.

Ribera, satisfaite des mesures

impuesto del sol

La ministre a déclaré que la suppression de la « taxe sur le soleil » lui donnait une satisfaction particulière, car « ce pays est enfin libéré de la grande absurdité dont se moquent les experts internationaux ». Le gouvernement précédent du PP a opposé son veto au mois de mars à une proposition de loi appuyée par tous les groupes parlementaires du Congrès, à l’exception du PP et du Forum Asturias, qui défendait l’élimination des charges liées à l’autoconsommation.

impuesto al sol

L’exécutif a alors opposé son veto au fait que cette mesure réduirait les recettes budgétaires, dans la mesure où ils cesseraient de percevoir 162 millions d’euros par an au moyen de taxes et augmenteraient en outre le déficit tarifaire.

En Espagne, la puissance électrique enregistrée dans les installations d’autoconsommation s’élève à 1 196 mégawatts (MW), dont 170 MW correspondent à des installations utilisant des sources d’énergie renouvelables et il n’ya guère plus d’un millier de consommateurs autonomes, contre plus d’un million en Allemagne.

Dans le cadre de l’autoconsommation avec les énergies renouvelables, les contributions correspondant à l’utilisation d’énergie du biogaz (127 MW) et de l’énergie solaire photovoltaïque (28 MW) se démarquent.